3 questions à Mermet Jean-Claude, 3 questions à un an plus tard

Nous avons interviewé Mermet Jean-Claude (74) l’an dernier. Comment cette entreprise, équipée du progiciel Traplus d’Aplus informatique (06) et d’ordinateurs de bord Transics depuis quelques mois, a-t-elle évolué ? Entretien avec Benoît Pugnat, le directeur informatique. L’O.T. : Vous exploitez le logiciel Traplus depuis 7 ans et avez acquis des boîtiers Quattro Plus sur 130 moteurs en juin 2006. Quand l’interface a t-elle été réalisée et qu’en tirez-vous ?

Benoît Pugnat : Depuis le mois de novembre, toutes les informations sont automatiquement transmises d’un système à l’autre. Les livraisons sont validées et les litiges constatés en temps réel. Ce qui permet de prévenir le client en amont. Les exploitants sont plus rapides et efficaces. Les conducteurs aussi apprécient de manipuler moins de documents.

En termes de calculs de coûts, quel bénéfice vous apporte l’intégration de l’informatique embarquée ?

B. P. : Grâce à Traplus et à une analyse fine de nos dépenses, nous déterminons déjà les coûts fixes journaliers, ceux au kilomètre parcouru et les seuils de rentabilité. L’informatique embarquée nous permet, depuis de mois-ci, de calculer ces coûts en temps réel.

Comment déterminez-vous la consommation de carburant en temps réel ?

B. P. : Nous utilisons des automates à gazole qui fonctionnent avec les cartes Transics. Les consommations précises et les kilomètres sont envoyés en temps réel. Un avantage du système, c’est que le boîtier refuse la prise de carburant si le chauffeur ne se place pas en position « travail ». Nous gagnons ainsi deux heures par personne et par mois.

L’Officiel des Transporteurs | ENQUÊTE

Related Posts